Bonjour à tous,

Comme vous le savez, Danièle et moi sommes végétariens. Le végétarisme et le végétalisme évoluant de plus en plus dans la société, ils deviennent de plus en plus visibles. Du coup, ça m'a fait réfléchir aux différents modes d'alimentation. J'en suis venu à faire une liste dans ma tête qui est la suivante :

Végétarisme
Végétalisme
Frugivorisme
Crudivorisme
Crudivéganisme
Omnivorisme
etc...

Du coup, j'ai pu en tirer trois types de comportements alimentaires en rapport avec l'état d'esprit de ceux qui le pratiquent : Les passéistes (Paléo, bio, et autres tenants du régime crétois), les futuristes expérimentaux (frugivores, jeûnistes, etc) et enfin les plus nombreux, ceux qui mangent sans même y penser. C'est de ces derniers que je veux vous parler. Par contre, comment les nommer ? Je pense avoir trouvé le terme approprié :

Les Modernivores !

Comment définir un modernivore ? Nous allons le définir en 12 points essentiels qui sont le fondement même de leur mode de consommation des aliments. Ce régime alimentaire déborde d'ailleurs sur le comportement de consommation de toute chose et sur la vie sociale et intellectuelle du sujet.

1: Le modernivore consomme des produits propres. Eh oui, il ne supporte pas la saleté. Il achète des produits nettoyés dans un emballage tout joli et bien propre.

2: Le modernivore consomme des produits nouveaux : Au coeur même du modernivorisme est la nouveauté. Tout ce qui est nouveau DOIT être essayé sous peine de passer pour un original auprès de ses pairs. "Quoi ? Tu as pas essayé le fromage de tête de poulpe farci aux algues bleues ? T'est hazzzzzbiiiiiiiiiiinnnnne. Tout le monde adore ça !"

3: Le modernivore cherche toujours le produit qui lui fera fournir le moindre effort. Il suit toujours la ligne de plus grande oisiveté. Les fruits, c'est dans une barquette en plastique, déjà coupés, déja nettoyés (voir point 1) et prêt à manger.

4: Le modernivore cherche le meilleur rapport qualité-prix. Il se fie aux emballages et aux slogans pour déterminer la qualité du produit à l'intérieur et cherchera l'endroit où ce produit est vendu le moins cher. Il classera les produits en plusieurs catégories : Discount, marque de distributeur, produit de marque, produit haut de gamme, produits réservés aux bobos bio végé. A part la dernière catégorie, les autres sont souvent identiques à l'emballage prèt.

5: Le modernivore se nourrit de médias : Télé, internet et autres publicités sont les guides de leur consommation alimentaire. Le modernivore ne choisit pas, il cède à une implulsion programmée dans son cerveau par les publicitaires. Toujours la ligne de moins grande réflexion, c'est la base du modernivorisme.

6 : Le modernivore ne consomme qu'en fonction des sensations qu'il ressent ou croit ressentir en consommant le produit. Il ne veut absolument pas voir comment sont produits ses aliments. On lui montre ce qu'il faut qu'il voit pour le conforter dans la justesse de son choix (vaches heureuses dans les champs, jolis champs de blés au soleil couchant, fabrication asseptisée de produits dans les usines), etc.

7: Le septième point coule de source : Le modernivore ne veut pas voir les implications de sa consommation alimentaire. Ne lui montrez pas les usines chimiques qui produisent ses "additifs naturels", pas plus que les abbatoirs ou les élevages de poules en batterie.

8: Le modernivore refusera toute interdépendance entre son alimentation et sa santé. L'alimentation, c'est pour le plaisir. La santé, c'est avec les médicaments. En fait, le modernivore ne fait pas le lien pour ne pas réfléchir, il laisse les laboratoires pharmaceutiques le faire pour lui.

9: Le modernivore tentera toujours de ramener les autres modes d'alimentation dans son giron. Que ce soit avec des arguments de santé piochés au journal de 20h ou sur les publicités des géants de l'agro-alimentaire, par le biais de savoirs ancestraux type "Ma grand-mère a vécu jusqu'à 75ans en bonne santé grâce au produit X de chez Super Y !" ou enfin sans même d'argument valable autre que "c'est pas normal de manger comme ça. C'est ça qui te fait du mal !"

10: Le modernivore cherche toujours le "plaisir interdit". La nourriture transgressive est errigée en reine dans le monde modernivore. Les sodas sucrés, l'alcool, les produits gras et salés-fumés etc. sont consommés pour le "plaisir".

11: Le modernivore n'est pas conscient de sa dépendance au sucre et aux produits Gras-sucrés. Il niera toute addiction mais reconnaîtra que son coca de midi, "il ne peut pas s'en passer".

12: Parfois, le modernivore ouvre les yeux et découvre la réalité. Très rapidement, il cesse d'être modernivore. Il réfléchit son alimentation et devient la cible des critiques des modernivores.

Ne voyez aucune stigmatisation ou diabolisation. Le but est de pointer du doigt nos comportements pour peut-être en tirer une leçon et une vie meilleure. Il s'agit ici d'une caricature. j'ai été un modernivore, mais je me soigne. L'espoir existe, tout le monde peut le faire.

Merci de m'avoir lu.

DidierDozer